L’auberge familiale espagnole

Évasion gourmande : l'irrésistablité d'un repas traditionnel cuisiné par une mamá espagnole

L’auberge familiale espagnole
par foodlavie 18 janv. 2019

Gaspacho, tortilla española, mejillones pipirrana, moules farcies, escalivadas, paëlla, churros...Les délices de l'Espagne sont nombreux et tous plus savoureux les uns que les autres. Suivez Jadrino Huot dans son aventure gastronomique au coeur d'Alicante, une ville espagnole située dans le sud-est, en bordure de la Méditerranée. Un voyage qui excite les sens, principalement celui du goût et de l'odorat... ¡Buen provecho!

Je suis sceptique. Cette famille d’Alicante, ville du sud-est de l’Espagne en bordure de la Méditerranée, tient à souligner mon arrivée dans leurs rangs pour un mois d’immersion linguistique avec un repas des plus fastes. À la base, rien d’anormal: je sais que ce peuple ne vit quasi que pour la bouffe, ses saveurs, ses odeurs, ses couleurs. Je reste toutefois dubitatif. Depuis mon arrivée il y a une semaine, je ne fais que cumuler les gaffes: au petit matin, confondant les interrupteurs de lumière du corridor et le carillon de la porte, j’ai sonné le réveil de toute la maisonnée! La veille, j’ai trébuché sur le chien allongé de tout son long dans le corridor qui menait à ma chambre. La cerise sur le gâteau? Cette lampe que j’ai branchée qui a fait sauter tous les fusibles de l’appartement. Alors qu’on souligne ma présence avec un festin? Leurs égards ne font que confirmer la réputation d’hôtes exceptionnels des Espagnols.

Mejillones pipirrana

Consultez la recette de mejillones pipirrana

Dans ma chambre, j’attends patiemment que vienne l’heure du souper. J’ai amplement le temps de supputer sur les plats qui me seront servis, puisque, comme on le sait, l’heure du souper ici avoisine notre heure de coucher. D’autant plus que, dans ce cas, la mère est aussi propriétaire d’une boutique au centre-ville. Il n’est donc pas rare de l’entendre franchir le pas de la porte aux alentours de 21h45, voire 22 heures.

L’ambiance est quelque peu inconfortable dans la cuisinette étroite qui fait aussi office de salle à manger. La dame, costaude, s’active à grands pas entre la table, le frigo et la cuisinière. Sa jolie fille, longs cheveux soyeux, teint basané et style racé, m’intimide totalement, surtout que mon vocabulaire se limite pratiquement à Holà et Olé! Quant au garçon, il ne fera que passer en coup de vent ramasser quelques victuailles dans les chaudrons et embrasser sa maman sur les joues. Ah oui! Il y a aussi Toutou qui me bave sur la cuisse dans l’espoir que je lui refile des restants dans quelques instants!


Saviez-vous que...

Les Espagnols sont réputés pour leur sens de la fête et l'Espagne est un pays à la gastronomie riche et diversifiée. Comme nous, les Espagnols aiment cuisiner et bien manger, mais à l'inverse, ils consomment davantage en dehors de chez eux.


Dans mon esprit, les parfums du gueuleton prennent peu à peu le dessus sur ceux de la jeune déesse assise à table à mes côtés. La cuistot nous rejoint avec une soupe. Délicieuse et onctueuse, madame, votre crème de tomates, mais elle est froide? «Es fría». La dame me zieute d’un air bizarre : «Gaspacho». Comment ai-je pu oublier ce plat aux racines andalouses ? Mon visage prend la couleur du potage! Heureusement, les autres mets viennent faire diversion! Coup sur coup arrivent une tortilla española, genre d’omelette bien gonflée bourrée de pommes de terre et relevée d’oignons, des mejillones pipirrana, des moules farcies principalement de piments doux, ainsi que des escalivadas, des bandes d’aubergines et de poivrons rouges grillés baignant dans l’huile d’olive. Tout est d’une immense fraîcheur et incroyablement exquis!

Churros

Consultez la recette de churros

Je remercie mes hôtes et m’apprête à aller m’étendre pour la nuit quand, tut-tut-tut me dit-on, ce ne sont que les entrées! La maître queux dépose au centre de la table une immense poêle à frire en fonte où trône multitude de fruits de mer non décortiqués, tels crevettes, calmars et moules, légumes variés et quartiers de citron sur une nappe de riz au safran. Une paëlla ! Je m’en régale jusqu’à exploser! J’apprécie enfin la présence du chien Pastelito qui se gave des surplus que je lui refile sous la table. Pour finale, comment résister aux churros, de longues pâtes frites et sucrées qui excitent les papilles?

Pour digérer ce festin gargantuesque, j’accompagne mes nouveaux compatriotes pour une longue marche sur la plage, qui se conclura inévitablement par une fête s’achevant à l’aube. Si la famille ne m’en tient pas trop rigueur quant à mes gaffes, je pense que je pourrais très bien m’adapter à ce style de vie!


→ Inscrivez-vous aux infolettres foodlavie pour recevoir recettes, vidéos et conseils d'experts

Vous aimerez aussi

="tileComponent" v-for="(item, index) in items" v-if="index <= 19" :key="`${item.id}_${index}`" :item="item" :index="index" :imageRatios="ratioSuffix" type="slider" @clickAction="tileClickEvent" />

Commentaires

(0)

Devenez expert foodlavie

Chef, sommelier, nutritionniste, pâtissier, traiteur... vous possédez une expertise culinaire? Pour partager vos recettes, conseils et histoires, rejoignez notre communauté d’experts!

Inscrivez-vous maintenant!