Costa Rica : olla de carne, un bouilli rassembleur

Réalisez une évasion gourmande au Costa Rica!

Costa Rica : olla de carne, un bouilli rassembleur
par Jadrino Huot Mis à jour le 29 janv 2018

Rien de mieux qu’une invitation à manger dans une famille du Costa Rica pour goûter la chaleur et les saveurs du pays. Jadrino Huot nous transporte le temps d’un instant dans ce pays chaleureux pour découvrir un plat typique : le olla de carne!

Matilde doit sûrement trépigner d’impatience. Je suis en retard, merci aux trop nombreux bouchons de circulation du Costa Rica. Qui plus est, les adresses civiques sont pratiquement inexistantes ici! Je cherche donc à l’aveuglette « la deuxième maison à gauche du dépanneur La Vaca Vaquera (la vache cow-boy) ». Un gros bovidé en plastique perché sur le toit d’un commerce m’attire dans sa direction. Je vise juste, car, dès qu’elle aperçoit ma camionnette beige, mon hôtesse me fait de grands signes, soulagée de mon arrivée.

Un accueil digne de ce nom

Je suis reçu comme un roi. Pourtant, Matilde ne m’a jamais rencontré, mais à l’évidence un ami de son fils Rafael devient automatiquement une personne digne de confiance, ayant droit aux plus grands honneurs. Voilà qui colle bien à l’image de l’hospitalité légendaire des Ticos et Ticas, surnom donné aux Costaricains et Costaricaines.

J’ai à peine le temps d’offrir les présents d’usage que je suis entraîné vers la cuisine. Toute la mise en scène a été préparée avec un soin méticuleux. Car ce soir, Matilde représente en quelque sorte son pays, me cuisinant un plat typique costaricain, le olla de carne, proche cousin du bouilli canadien.

… qui dit olla de carne, dit festin pour toute la famille, incluant amis et voisins. Nous ne serons toutefois qu’un petit groupe ce soir. Seulement vingt personnes, c’est bien en deçà des standards habituels!

 

L’art du bouilli

À l’exception de la viande qui repose au frigo, tous les ingrédients trônent sur du papier journal étalé sur une table. J’en reconnais quelques-uns : pommes de terre, poivrons, épis de maïs, bananes plantains, oignons, ail et oranges. Les autres me sont inconnus, mais grâce aux explications de ma très volubile hôtesse, manioc, taros et chayottes s’ajoutent à mon vocabulaire culinaire.

La cuisinière se met à l’œuvre. La lame de son couteau exécute des mouvements rapides de va-et-vient, tranchant grossièrement les aliments. En fait, elle exécute machinalement des gestes répétés à maintes reprises de génération en génération pour combler de nombreux convives, car qui dit olla de carne, dit festin pour toute la famille, incluant amis et voisins. Nous ne serons toutefois qu’un petit groupe ce soir. Seulement vingt personnes, c’est bien en deçà des standards habituels!

À VOIR ÉGALEMENT : Découvrez les cuisines du monde!

Pendant la préparation, une immense marmite remplie d’eau prend place sur un four à l’ancienne situé dans une pièce extérieure adjacente. Le feu embrase déjà les bouts de bois mis pêle-mêle dans le ventre du dragon. La chef y dépose coup sur coup la viande, l’oignon, l’ail, les herbes aromatiques et les assaisonnements, laissant progressivement échapper un parfum enivrant qui flotte partout dans la maison. Est-ce cette odeur divine qui attire les invités ? Sans doute, car, peu à peu, la cuisine se remplit de commensaux.

Après de longues heures de cuisson, chacun se trouve un coin, avec chaise ou non, pour déguster son repas. On me sert un bol de riz, dans lequel j’ajoute des morceaux de viande et de légumes pigés dans le chaudron, le tout inondé de bouillon. J’attaque mon plat avec appétit. J’y ajoute du jus fraîchement pressé d’orange et une pincée de pâte de chili.

À CUISINER : Réalisez un olla de carne à la maison

On comprendra que le but de la olla de carne n’est pas tant de flirter avec la gastronomie, mais s’offrir un plat roboratif et rassembleur. Il se compare d’ailleurs à nos ragoûts du temps des Fêtes. À preuve, toute la famille est réunie dans un air festif avec, comme seule différence, la partie de foot plutôt que de hockey qui distrait la gent masculine de la maisonnée !

Commentaires

(0)

Devenez expert foodlavie

Chef, sommelier, nutritionniste, pâtissier, traiteur... vous possédez une expertise culinaire? Pour partager vos recettes, conseils et histoires, rejoignez notre communauté d’experts!

Inscrivez-vous maintenant!