Élaborer un menu pour recevoir sans tracas

Art de recevoir : nos conseils pour une soirée réussie.

Élaborer un menu pour recevoir sans tracas
PUBLICITÉ
par foodlavie Mis à jour le 8 nov 2018

Que vous attendiez 8 personnes pour un cocktail tout en simplicité ou 25 personnes pour le réveillon de Noël, la clé d'une soirée réussie est l'organisation du menu. En se posant les bonnes questions avant, on peut tout gérer après! Afin que vos réceptions soient des moments agréables passés avec vos invités plutôt qu'avec le four et le réfrigérateur, voici quelques conseils judicieux à mettre en pratique.

PUBLICITÉ

Les premiers pas

Tout d’abord, le nombre et le type de convives invités et le contexte de l'événement détermineront le niveau de complexité du menu. Il est également important de se renseigner sur les spécificités de vos invités dès le départ : ont-ils des allergies, des régimes particuliers ou des intolérances? Avec ces informations en main, vous diminuez les risques d'un faux pas alimentaire.

Un fil conducteur

Vous vous faciliterez la tâche et stimulerez votre imagination en suivant un fil conducteur pour élaborer votre menu. Par exemple : la nationalité des mets, une palette de couleur, un ingrédient vedette ou un thème original comme la forêt boréale. Par contre, il n’y a pas de règles officielles, vous pouvez choisir d'être éclectique et établir un fil conducteur qui vous est propre.

Cuisine italienne

Découvrez toutes nos recettes italiennes

Déterminer le nombre de services

Établissez le nombre de services selon le temps que vous souhaitez allouer au repas. Calculez entre 30 à 45 minutes pour chaque service. Au Québec, on opte souvent pour trois services, mais pour une soirée plus élaborée et pour plus de plaisir, nous vous conseillons d'y aller pour cinq services : un potage, une entrée, un plat principal, un fromage ou une salade digestive et un dessert.


À VOIR ÉGALEMENT : 8 conseils pour un plateau de fromages réussi


Suivez le bon ordre

Le classique français veut en effet qu’on serve les poissons et les fruits de mer en entrée, puis les viandes rouges en plat principal. Cependant, la façon d’apprêter les mets peut influencer cet ordre. Par exemple, rien n’empêche d’entamer le repas avec un tartare de bœuf et de passer au plat principal avec une bouillabaisse ou une paëlla. La seule règle à respecter dans ce cas-ci, c'est de servir le mets substantiel au plat principal.

Garder l’équilibre

Assurez-vous d’établir un bel équilibre dans la variété des mets proposés. Alternez entre les plats à base de féculents et les plats à bases de fruits et de légumes ou de protéines. Des pâtes à la crème suivies d’un boeuf Wellington et d’un gâteau fondant au chocolat, c'est un peu lourd, n'est-ce pas?!

Dessert, café, digestif...

Il est toujours agréable de clore un bon repas sur une note sucrée. Le choix du dessert doit être établi selon les mets qui l'ont précédé. Si votre service était riche, optez pour un dessert léger aux fruits, mais si votre menu était constitué de légumes et que vos portions étaient restreintes, vous pouvez y aller pour une crème brûlée ou des profiteroles. Accompagnez votre dessert de café ou d'infusions et pensez à avoir du décaféiné! Pour ce qui est du digestif, il est habituellement servi hors de la table. C'est le moment d'inviter vos convives à sortir de table et à passer au salon afin de leur offrir un amaretto, un brandy ou un porto.


→ Inscrivez-vous aux infolettres foodlavie pour recevoir recettes, vidéos et conseils d'experts.

Vous aimerez aussi

="tileComponent" v-for="(item, index) in items" v-if="index <= 19" :key="`${item.id}_${index}`" :item="item" :index="index" :imageRatios="ratioSuffix" type="slider" @clickAction="tileClickEvent" />

Commentaires

(0)

Devenez expert foodlavie

Chef, sommelier, nutritionniste, pâtissier, traiteur... vous possédez une expertise culinaire? Pour partager vos recettes, conseils et histoires, rejoignez notre communauté d’experts!

Inscrivez-vous maintenant!